Comme chaque année, le CNR propose un support d’analyse d’évolution et de prévision des coûts.

Ce document permet aux entreprises de transport de se comparer à des tendances sectorielles pour 2022 et de fonder leurs demandes d’ajustement tarifaire sur des arguments économiques objectifs et fiables pour l’année écoulée et sur des hypothèses prudentes et réalistes pour l’année 2023.

En synthèse :

L’année 2022 a été marquée par une inflation inédite des coûts tant par sa généralisation que par son ampleur.

Les coûts de personnel de conduite, principale composante de coût des poids lourds, augmentent avec d’une part les revalorisations successives des minima conventionnels (salaire et indemnités de déplacement) et d’autre part la tension sur le marché du travail.

Les prix des énergies et des matières premières ont enregistré des inflations record en 2022, impactant non seulement les prix du carburant, mais aussi ceux des matériels, des pièces détachées, de l’AdBlue, des pneumatiques ou d’autres consommables.

Pour 2023, la conjoncture économique très incertaine complexifie l’exercice de prévisions. Selon de nombreux experts, le contexte inflationniste de 2022 devrait toutefois se poursuivre en 2023.

 

En 2022, la hausse du coût de revient complet atteint en longue distance + 18,5 % pour un poids lourd roulant au gazole et + 43,3 % pour un poids lourd roulant gaz naturel (GNC ou GNL).

La flambée des coûts de l’énergie en 2022 (+ 45,7 % pour l’indice gazole professionnel, + 127,5 % pour l’indice CNR carburant GNV en moyenne annuelle) a eu un impact considérable sur l’inflation des coûts en 2022.

L’augmentation du coût de personnel de conduite a également pesé fortement sur l’évolution des coûts du TRM en 2022 : 3 revalorisations des grilles salariales conventionnelles en 2022, avec une incidence totale sur l’année de + 12,4 %.

On peut relever également l’appréciation du prix des véhicules de + 11 %.

Pour 2023, la prévision d’inflation des coûts hors carburant s’établit autour de + 8,8 % en moyenne annuelle.

Le facteur principal demeure le coût de personnel de conduite (+ 12,7 % en moyenne annuelle sur salaires et charges).

Parmi les autres postes en hausse pour un ensemble articulé, la maintenance devrait s’établir à + 6,6 %, les péages autour de + 4,6 % ou encore les coûts de détention du matériel à + 4,3 %.

  • Vous trouverez ci-joint l’étude du CNR