Comme chaque année, le CNR propose un support d’analyse d’évolution et de prévision des coûts.

Ce document permet aux entreprises de transport de se comparer à des tendances sectorielles pour 2021 et de fonder leurs demandes d’ajustement tarifaire sur des arguments économiques objectifs et fiables pour l’année écoulée et sur des hypothèses prudentes et réalistes pour l’année 2022.

L’inflation très marquée de 2021 conduit le CNR à opérer des calculs spécifiques pour rendre compte d’éléments conjoncturels marquants pour les entreprises de transport routier de marchandises (principalement l’inflation des prix de véhicules et de la masse salariale).

En 2021, la hausse du prix de revient complet (dont gazole) enregistrée par le CNR atteint en moyenne + 4,8 % :

  • + 5,2% en longue distance EA
  • + 4,9% en régional EA
  • + 4,2% en porteur régional

En 2021, la hausse du prix de revient hors gazole atteint en moyenne + 1,5% :

  • + 1,4% en longue distance EA
  • + 1,5% en régional EA
  • + 1,5% en porteur régional

Pour 2022, le facteur déterminant sera l’évolution du coût du personnel, dépendante d’une part des négociations paritaires sur la revalorisation des minima conventionnels (rémunération et indemnités de déplacement du personnel de conduite) et d’autre part de la tension sur le marché (non prise en compte dans l’étude).

Autre point à souligner dans l’environnement économique des transporteurs, les prix de matières premières et, corrélativement, ceux des matériels, des pièces détachées, de l’AdBlue ou des pneumatiques, qui subissent des hausses importantes depuis quelques mois. Selon de nombreux experts, ce contexte inflationniste devrait se poursuivre en 2022.

Pour 2022, les prévisions d’évolution des coûts hors gazole sont comprises entre + 3,4 % et + 5,1 % selon les hypothèses sociales retenues.

En moyenne, la prévision s’établit à + 4,2 %.

=> .CNR – Les coûts du TRM – Bilan 2021 et perspectives 2022