A l’issue de la conférence du dialogue social,  le Premier Ministre a annoncé :

  • La reconduction de la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat (prime Macron) de 1 000 € « pour tous les salariés ».

Les entreprises pourront à nouveau verser en 2021 une prime défiscalisée et exonérée de cotisations sociales de 1 000 €.

Il sera possible d’en augmenter le montant jusque 2 000 € pour les entreprises et les branches qui auront soit conclu un accord d’intéressement, soit ouvert une négociation sur la valorisation des métiers de « 2ème ligne », qui devront être les « bénéficiaires privilégiés » de cette prime.

Les conditions d’attribution de cette prime seront détaillées dans un prochain projet de loi de finances rectificative (PLFR) ou dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2022.

  • Les aides exceptionnelles à l’alternance (contrat d’apprentissage ou contrat de professionnalisation) sont prolongées à l’identique jusqu’au 31 décembre 2021.

En revanche, la prime à l’embauche des jeunes de moins de 26 ans, sera recentrée, à partir du mois d’avril, sur les salaires inférieurs à 1,6 Smic (contre deux SMIC actuellement) et prendra fin au 31 mai 2021.